Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 16:30

Pour le weekend de l'ascension, Nature à Lire est monté pendant 6 jours à Colmar pour la 29ème foire éco biologique d'Alsace.

 

Une belle manifestation, bien entendu, avec près de 500 exposants, des choses très intéressantes et d'autres qui choquent un peu :

 

Sur un stand de maraichage labélisé "Demeter" donc en agriculture biodynamique, je vois un plant de tomate d'un nom qui m'est inconnu : "crystal" sans la dénomination "F1"...

 

renseignements pris auprès du maraîcher, il s'agit d'une hybride !

 

Je cours donc au stand Demeter pour avoir un complément d'informations sur leur cahier des charges.

 

et voici la réponse, je cite : "Le cahier des charges incite à ne pas utiliser d'hybrides mais il n'est pas interdit de le faire"

 

Alors de 2 choses l'une : le maraîcher est un peu filou je trouve de ne pas indiquer F1 sur les plants concernés,

 

mais surtout le label Demeter qui se revendique comme respectueux de la Terre et du vivant me semble bien consensuel sur ce point là.


C'est en tout cas mon opinion, libre à vous de réagir à cet article en laissant un commentaire...

Partager cet article

Repost 0
Published by Arnaud
commenter cet article

commentaires

Arnaud 28/05/2010 20:24


Il est important, il me semble, de différencier hybrides et hybrides F1. Une variété F1 n'est pas stabilisé et donc ne présente un intérêt (financier) que pour les semenciers. Bien sur, les OGM
sont d'un grand danger, mais la grande diffusion des hybrides F1 ne nuit elle pas non plus à la biodiversité ?


Bernard FRUCHIER 28/05/2010 07:26


Faut-il mettre dans le même panier les hybrides et les OGM?


Vincent 26/05/2010 21:30


L'identification des hybride f1 me semble indispensable. Il s'agit de semence non reproductibles ... comme une licence à payer chaque année sur la variété ...
On est loin de l'idéal de biodiversité responsable, partagée et gratuite !